Invasion, la nouvelle série de science-fiction d’Apple TV+, suit plusieurs personnages sur quatre continents alors que des aliens envahissent la Terre. La diffusion des dix épisodes signés des showrunners Simon Kinberg et David Weil commence ce 22 octobre.

1 – L’histoire

De nos jours. Des phénomènes inexpliqués frappent toute la surface de la Terre. Aux Etats-Unis, le shérif Jim Bell Tyson entend bien découvrir ce qu’il se passe dans sa petite ville d’Idabel, en Oklahoma, alors même qu’il doit prendre sa retraite. Plus à l’est, sur l’île de Long Island, dans l’Etat de New York, Aneesha Malik fuit son quartier détruit avec son mari et ses deux enfants. De son côté, le Navy SEAL Trevante Cole et ses hommes affrontent un nouvel et étrange ennemi en plus des Talibans dans la province de Kandahar, en Afghanistan. Depuis Tokyo, au Japon, Mitsuki Yamato, spécialiste des communications à la JASA, l’agence spatiale japonaise, cherche à connaître la vérité sur ce qui arrivé à ses compatriotes astronautes. Enfin, Casper Morrow et ses camarades de classe tentent de survivre à un voyage scolaire qui a très mal tourné dans la campagne britannique.

les showrunners Simon Kinberg et David Weil

2 – Les showrunners

Scénariste, réalisateur et producteur britannique naturalisé américain, Simon Kinberg est spécialisé dans l’écriture de blockbusters d’action et de science-fiction. Il a notamment signé Mr. et Mrs. Smith (2005), quatre opus de la franchise X-Men – réalisant même le dernier X-Men : Dark Phoenix (2019) -, le Sherlock Holmes de Guy Ritchie (2009) ou encore la série d’animation Star Wars Rebels (2014-2018). En tant que producteur, il a à son actif des succès tels que Seul sur Mars (2015), Logan (2017), Le crime de l’Orient-Express (2017) ainsi que Deadpool 2 (2018).

Scénariste et producteur, David Weil est principalement connu pour la série Hunters (2020) ou la chasse de Nazis projetant de fonder le Quatrième Reich dans les années 70 – en partie inspirée des histoires de sa grand-mère prisonnière du camp de concentration d’Unterlüß. Il a aussi écrit la série Solos (2021), une réflexion sur le sens du lien humain à travers la vie de sept personnages, chacun dans une intrigue indépendante.

Jim Bell Tyson (Sam Neill)

Simon Kinberg et David Weil ont tous les deux travaillé indépendamment sur le revival de la série The Twilight Zone (2019). Ce n’est qu’après qu’ils ont réellement collaboré. Chacun de leur côté, ils écrivaient une série sur une invasion alien. L’agent de David Weil a alors suggéré qu’ils mettent leurs forces en commun afin de créer un seul projet. Deux ans plus tard naissait Invasion.

3 – Invasion, inspirée par H.G. Wells et Orson Welles

David Weil raconte que Simon Kinberg et lui se sont surtout inspirés de La guerre des mondes de H.G. Wells et plus encore de la pièce radiophonique éponyme signée Orson Welles en 1938. Ils s’appuient ainsi sur l’expérience des Américains alors qu’ils écoutaient l’émission radio sans savoir s’il s’agissait d’une fiction ou de la réalité. Certains ont en effet vraiment cru que les Etats-Unis étaient envahis par des extraterrestres. Les deux scénaristes souhaitaient inventer une histoire qui semble aussi réelle que possible, à la fois scientifiquement et émotionnellement. Ils se sont demandé comment des gens ordinaires, et non des héros tels que ceux joués par Tom Cruise ou Will Smith, réagiraient qu’ils vivaient une attaque alien.

Aneesha Malik (Golshifteh Farahani)

4 – Les personnages avant l’action

Simon Kinberg a présenté le pitch de Invasion aux patrons d’Apple TV avec cette phrase : « Quand La guerre des mondes rencontre Babel. ». La série explore avant tout notre vie en société et le parcours de différents protagonistes jetés dans une situation extraordinaire. Le but étant que les téléspectateurs s’attachent, voire s’identifient, à eux. Les  personnages vivent déjà des crises personnelles qui suffiraient à elles seules à nourrir une série dramatique. Le côté science-fiction devient alors un bonus, les héros affrontant de nouveaux événements difficiles qu’ils ne comprennent pas. Ils ne savent pas encore que des extraterrestres vont littéralement envahir leur vie.

Le thème de l’étranger est également au cœur de Invasion. Celui venant d’une autre planète bien sûr mais également celui qui ne se sent pas accepté par sa famille ou par sa communauté à cause de sa différence culturelle, sexuelle ou autre. David Weil espère que le message de la série prouvera qu’il existe plus de choses qui nous unissent que d’éléments qui nous divisent. Il souhaite que Invasion donne à réfléchir sur notre interconnexion globale et, à l’inverse, sur l’isolation des uns des autres vécue récemment avec la pandémie.

Trevante Cole (Shamier Anderson)

5 – Le mystère

Pour Simon Kinberg, ce que nous ne connaissons pas nous attire irrémédiablement vers la science-fiction. Cette dernière se nourrit du mystère. Invasion n’est pas une exception. Pourquoi seuls certains enfants ont des saignements de nez ? Pour quelle raison des zones sont touchées par les phénomènes aliens et pas d’autres ? Dans quel but ces extraterrestres débarquent sur Terre ? Sont-ils là pour détruire toute vie humaine ou ont-ils un autre objectif ?

Le showrunner désirait explorer la notion inexplicable d’une vie extraterrestre intelligente, et non juste microbienne, qui choisirait de venir sur Terre. Il entendait mettre en scène ce sentiment d’impuissance humaine face à cette inconnue. Il voulait montrer la terreur devant la destruction de son habitat et l’insécurité qui en découle.

Casper Morrow (Billy Barratt)

Simon Kinberg espère également que Invasion fera naître chez les téléspectateurs autant de théories qu’a pu en susciter la série Lost. Il estime que certaines seront justes, d’autres seront fausses et que quelques unes l’inspireront certainement pour de nouveaux projets.

6 – Le visage des aliens

David Weil avoue que créer une race d’extraterrestres unique et inédite s’est avéré un défi plus compliqué que prévu. Les showrunners se sont inspirés de leurs cauchemars quand ils étaient enfants et de ce qui les terrorise aujourd’hui. Cela leur a demandé un an avant de déterminer le look et le son de leurs aliens. Ils ont reçu l’aide d’un consultant de l’institut SETI (Search for Extra-Terrestrial Intelligence ou recherche d’intelligente extraterrestre), du superviseur des effets visuels Erik Henry (Watchmen, Tom Clancy’s Jack Ryan) et de son équipe. L’apparence physique des monstres serait une association d’éléments mécaniques et organiques. Le résultat est censé générer à la fois de la terreur et de l’enthousiasme. Il faudra attendre quelques épisodes pour les découvrir.

Mitsuki Yamato (Shioli Kutsuna)

7 – Plusieurs saisons

Quand il a présenté le projet de Invasion à Apple TV, Simon Kinberg avait une idée du nombre de saisons qu’il aimerait. Il a déjà planifié grossièrement les prochains scénarios. Il connaît la trajectoire des aliens, ce qu’ils veulent, comment ils parviendront à leur fin et ce que cela implique. Le showrunner connaît également les arcs narratifs des différents personnages et comment les relier les uns aux autres. Il admet cependant que le destin de la série repose sur les épaules d’Apple et des téléspectateurs.

Crédit photos : © Apple TV