La jeune Shannon Fielding, et future Mrs Leroy Jethro Gibbs, lui avait dit lors de leur première rencontre : « On a tous besoin de vivre selon un code ». L’agent spécial Gibbs vit désormais selon une cinquantaine de règles qu’il a établies au cours de sa carrière ou apprises de son mentor, Mike Franks – d’où des doublons. Et il a une règle pour quasiment toutes les circonstances. Retour sur les officielles, la tacite et les potentielles. La saison 16 de NCIS commence ce 25 septembre aux Etats-Unis.

Leroy Jethro Gibbs (Mark Harmon)

RèglesRépliquesEpisodes
1Ne jamais laisser des suspects ensemble.Agent Special Leroy Jethro Gibbs (à l'Agent Kate Todd) : Règle numéro un. On ne laisse jamais des suspects ensemble.
Kate : Mais je ne les considère pas comme suspects.
Gibbs : Alors pourquoi les avez-vous gardés ?
101
Air Force One
1Ne jamais trahir son équipier.Gibbs (à la Directrice Jenny Shepard) : La règle numéro un passe avant toutes les autres.
Directrice Shepard : Ne jamais baiser avec son équipier ?
Gibbs : Ne jamais baiser son équipier.
414
La Grenouille
2Toujours porter des gants sur les lieux d’un crime.Gibbs (à Kate) : Mettez ces gants.
Kate : Mes empreintes sont partout dans cet avion.
Gibbs : Règle numéro deux. Toujours porter des gants sur les lieux d’un crime.
101
Air Force One
3Ne jamais croire ce qu’on vous dit. Tout revérifier.Gibbs (à Kate) : Règle numéro trois. Ne croyez jamais ce qu’on vous dit. Revérifiez tout.
Kate : Je dois rentrer ces règles dans mon Palm Pilot ou les broder sur mes oreillers ?
101
Air Force One
3Ne jamais être injoignable.Agent Ziva David (à l'Agent spécial Tony DiNozzo) : Où est McGee ?
DiNozzo : Dans le pétrin. J’ai laissé des messages chez lui, sur son portable et sur son Blackberry. Pas de réponse.
Ziva : Règle numéro trois.
DiNozzo : Ne jamais être injoignable. Quand le patron va savoir ça.
313
Les meilleures intentions
4Le meilleur moyen de garder un secret : le garder pour soi. Deuxième meilleur moyen : le dire à une autre personne, seulement en cas de nécessité. Il n’y a pas de troisième meilleur moyen.Directrice Shepard (à Gibbs) : C’est ta faute, tu sais?
Gibbs : Pour quoi ? Etre parti ou être revenu ?
Directrice Shepard : Pour m’avoir appris tes règles. Le meilleur moyen de garder un secret : le garder pour soi. Deuxième meilleur moyen : le dire à une autre personne, seulement en cas de nécessité. Il n’y a pas de troisième meilleur moyen. C’est la règle numéro quatre, non ?
414
La Grenouille
5Ne pas gâcher son talent.DiNozzo (à Gibbs) : Je ne sais pas ce que je vais faire. Peut-être que je ne suis pas fait pour être flic. (Gibbs lui donne une tape sur la tête) Eh ! Vous venez juste de m’agresser physiquement ?
Gibbs : Je n’ai pas beaucoup de règles mais la règle numéro cinq est de ne pas gâcher son talent et tu as du talent.
822
Baltimore
6Ne jamais s’excuser. (C’est un signe de faiblesse, mais pas entre amis.)Gibbs (à Kate) : Ne jamais dire que vous êtes désolé. (Rires) Vous n’avez pas à la broder celle-là.101
Air Force One
Gibbs (à l'Agent Tim McGee) : Arrête de t’excuser. C’est un signe de faiblesse.123
L’affrontement
DiNozzo (à Gibbs) : J’enfreins une de tes règles, patron. La numéro six. Ne jamais dire qu’on est désolé. J’ai perdu le contrôle de la situation à l’hôtel.
Gibbs : C’est couvert par la règle dix-huit.
DiNozzo : Ah oui. Mieux vaut chercher le pardon que demander la permission. Je suis pardonné ?
Gibbs: Non.
712
Les liens du sang
Docteur Donald « Ducky » Mallard (à Gibbs) : Et Kelly ? Et Shannon ? Toutes ces années d’amitié et pourtant tu as oublié de mentionner que tu as une famille.
Gibbs : J’avais. J’avais une famille. Tu sais ce que je pense des excuses.
Ducky : C’est un signe de faiblesse.
Gibbs : Pas entre amis. Je suis désolé, Ducky. J’aurais dû t’en parler.
410 Le monstre
7Toujours être précis quand on ment.Kate (à John qui vient de l’aborder) : Dans quel NCIS pensez-vous que je travaille ?
John : Le service national d’assurance des récoltes.
Gibbs (à John) : C’est nous. (Et en parlant de Kate) C’est une experte quand il s’agit de déterminer comment les pertes en maïs affectent le développement des porcs.
Kate : C’est mon patron. Un curieux sens de l’humour. (Quittant John pour rejoindre Gibbs) Comment les pertes en maïs affectent le développement des porcs.
Gibbs : Règle numéro sept. Toujours être précis quand on ment.
123
L’affrontement
8Ne jamais rien prendre pour acquis.
Abby Sciuto (à McGee): La règle numéro huit va te sauver, McGee.
DiNozzo (à Ziva) : Ne jamais sortir avec un collègue ?
Ziva (à DiNozzo) : Ne jamais sortir sans son couteau.
DiNozzo (à Ziva) : Je pensais que c’était le neuf.
Gibbs (à la ronde) : Ne jamais rien prendre pour acquis.
Abby (à Gibbs): Exact, El Jefe. Mais c’est toi qui as établi les règles.
310
Le troisième homme
Ziva (à DiNozzo) : Je présume que Gibbs a vérifié ça hier soir.
DiNozzo : Règle numéro huit. Ne jamais rien présumer.
Ziva : Pour être précis, c’est « ne jamais rien prendre pour acquis ».
317
Prédateur
8Ne jamais présumer.Ziva (à DiNozzo en parlant d’une de ses connaissances) : Votre première rencontre a dû vraiment le marquer.
McGee : Je présume qu’il y avait une fille là-dessous.
DiNozzo : Il avait 9 ans.
Gibbs : Ne jamais présumer, McGee.
McGee : Règle numéro huit. D’accord, patron.
921
Jouer avec le feu
9Ne jamais sortir sans un couteau.DiNozzo (à Gibbs) : Tu as ton couteau sur toi, Gibbs ?
Gibbs (tendant son couteau à DiNozzo) : Règle numéro neuf.
Gibbs et Kate (à l’unisson) : Ne jamais sortir sans un couteau.
113
Tireur d’élite
10Ne jamais s'impliquer personnellement dans une affaire.Gibbs (à DiNozzo) : Ça va ?
DiNozzo : Pas vraiment. J’ai enfreint la règle numéro dix. Encore. Ne jamais s'impliquer personnellement dans une affaire.
Gibbs : Ouais. C’est la règle qui m’a toujours posé le plus de problème.
721
L’année de l’espion
11Quand le boulot est fait, on s'en va.Gibbs (à DiNozzo) : Règle numéro onze, DiNozzo.
DiNozzo (regardant Ziva s’éloigner) : Je ne sortirai jamais avec une collègue, Patron. Qu’est-ce qui te fait… C’est la douze. La onze c’est « Quand le boulot est fait, on s’en va ».
624
Poker menteur
12Ne jamais sortir avec un collègue.DiNozzo (à Kate) : Elle a pénétré dans mon appartement et rempli mon placard avec des crottes de chien.
Kate : Vraiment ? Je savais pourquoi je l’aimais bien celle-là.
DiNozzo : J’ai encore son numéro. Vous pourriez vous retrouver toutes les deux et faire bouillir des lapins ou autre chose.
Kate : Ce n’est pas mon style, Tony. Je te tirerai juste dessus.
Gibbs : Et c’est pourquoi il existe la règle numéro douze.
Kate : La règle douze ?
Gibbs : Ne jamais sortir avec un collègue.
115
Faux-semblant

13Ne jamais jamais impliquer un avocat.DiNozzo (à l’Agent Dwayne Wilson) : Transfert inter-agence. Ce qui veut dire que le juridique va s’en mêler. Ce qui veut dire que tu es là depuis un jour et que tu as déjà enfreint la règle numéro treize de Gibbs.
Wilson : La règle numéro treize ?
DiNozzo : Oui, la règle numéro treize. Ne jamais, jamais impliquer les avocats. Les choses deviennent forcément désagréables.
Wilson : Je m’en souviendrai.
DiNozzo : Tu devrais. Gibbs a divorcé trois fois. Il a sept règles qui concernent les avocats. Elles sont toutes horribles. Inutile de te les rappeler toutes, seulement la treize. C’est celle qui les englobe toutes.
607
Question d’instinct
14Frôle la ligne, ne la franchis pas.
Gibbs (à Mike Franks) : Je suis un agent fédéral. Je ne peux pas apporter un soutien matériel à une opération de trafic d’humains.
Franks : Depuis quand tu fais attention aux règles?
Gibbs: Mes règles !
Franks : Ah oui ? Lesquelles ?
Gibbs : Règle dix : ne jamais s’impliquer personnellement dans une affaire. Règle quatorze : frôle la ligne mais ne la franchis pas. Faire du trafic d’humains, c’est la franchir.
1104
De l’existence de la femme…
15Toujours travailler en équipe.Directrice Shepard (à Gibbs) : J’ai entendu dire que tes agents étaient dressés les uns contre les autres. Ce n’est pas la règle de Gibbs numéro quinze ? Toujours travailler en équipe ?
Gibbs : Pas sur cette affaire.
505
La veuve noire
16Si une personne pense qu’elle a la mainmise, brise-la.Agent Erica Jane « EJ » Barrett (à DiNozzo) : Cobb nous manipule.
DiNozzo : Manipuler Leroy Jethro Gibbs. Ce type doit avoir envie de mourir.
Barrett : Qu’est-ce qu’il veut ?
DiNozzo : Règle numéro seize. Si une personne pense qu’elle a la mainmise, brise-la.
824
Frankenstein
17Ne jamais, jamais interrompre Gibbs pendant un interrogatoire. (Voir aussi Règle n°22)Gibbs (à McGee) : Ne jamais interrompre un interrogatoire, McGee. Jamais.
McGee : Je suis désolé. Je pensais juste…
Gibbs : Pour avoir une pensée, McGee, il faut réfléchir. Tu as réfléchi avant d’entrer dans la salle d’interrogatoire ?
McGee : Oui, Monsieur. Je pense.
Gibbs : Bon, d’accord. Qu’est-ce qui est donc aussi fichtrement important ?
118
Affaire classée
Docteur Grace Confalone (à Ellie Bishop en parlant d’une suspecte) : C’est moi qui devrais l’interroger. Si elle savait ce que sa sœur m’a révélé en séance, je crois qu’elle parlerait.
Ellie : Non. Règle numéro dix-sept. Ne jamais, jamais interrompre Gibbs pendant un interrogatoire.
1403
Pour quelques pièces d’or
18Mieux vaut chercher le pardon que demander la permission.Directrice Shepard (à Gibbs en parlant de Ziva) : Tu devrais plutôt être content de l’avoir. C’est un des meilleurs agents avec qui j’ai travaillé en Europe.
Gibbs : Pourquoi tu ne m’as pas demandé mon avis d’abord, Jen ?
Directrice Shepard : Qu’est-ce que tu aurais dit ? (Gibbs ne répond pas) Exactement. Numéro dix-huit. Il vaut mieux chercher le pardon que demander la permission.
Gibbs : C’est du joli. Retourner contre moi les règles que je t’ai enseignées. Bien joué.
304
Trésor de guerre
20Toujours regarder en dessous.Gibbs (à Ellie) : Bishop… Qu’est-ce que tu fais ?
Bishop (regardant sous un fauteuil) : Règle vingt. Toujours regarder en dessous.
DiNozzo : Règle vingt. Rarement citée, largement interprétée.
1217
Escroc, mais pas trop
22Ne jamais jamais déranger Gibbs pendant un interrogatoire. (Voir aussi Règle n°17)DiNozzo (à Ziva) : Règle numéro vingt-deux. Ne jamais, jamais déranger Gibbs pendant un interrogatoire.410
Le monstre
23Ne jamais toucher au café d'un Marine si on tient à la vie.Gibbs (à McGee) : Il est bon ce café, McGee ?
McGee : Euh, oui.
Gibbs : Pas trop chaud ?
McGee : C’est votre café. Je suis désolé, patron. J’irai vous en chercher un autre. (A DiNozzo et Kate) Merci.
Kate : Peut-être que la prochaine fois tu te rappelleras la règle vingt-trois.
DiNozzo : C’est celle qui dit qu’il ne faut pas épouser une femme qui mange plus que toi ?
Sergent Chris Hegarty : Ne touchez jamais au café d’un Marine si vous tenez à la vie, Agent DiNozzo.
209
Intrusion
27Deux méthodes pour une filature. La première, ils ne vous remarquent jamais. La deuxième, ils ne remarquent que vous.Agent Tobias Fornell (à Damon Werth) : Découvrez ce qu’il y a dans le camion et amenez-le à destination. On vous suivra et ensuite, on attaquera des deux côtés.
Gibbs : Deux façons de vous suivre.
DiNozzo : Règle numéro vingt-sept.
McGee : La première, ils ne vous remarquent jamais.
Ziva : Et la deuxième, ils ne remarquent que vous.
715
Convoi dangereux
28Quand tu as besoin d'aide, dis-le.Abby (à Gibbs) : Je crois que j’ai…
Gibbs : Besoin d’aide ?
Abby: Oui.
Gibbs : Il suffit de le dire. Une des personnes les plus intelligentes que je connaisse m’a dit ça un jour.
Abby : Qui ?
Gibbs : Toi.
201
La rançon
Ellie (à Gibbs) : C’est vous qui me dites de parler de ce que je ressens ? Dites-moi, Gibbs, comment gérez-vous le fait qu’on vous ait tiré dessus ? A qui en parlez-vous ?
Gibbs : Au Dr Taft. Je lui parle depuis l’affaire au Soudan. Tout le monde a ses limites, Bishop, même moi. Tu dois juste faire le premier pas.
Ellie : Et si je ne peux pas ?
Gibbs : Règle numéro vingt-huit. Quand tu as besoin d’aide, dis-le.
1310
Le don de soi
35Toujours observer les observateurs.McGee (à Gibbs qui a repéré le suspect près du lieu du crime sur une photo) : Patron, c’est un informaticien. Ce qui veut dire qu’il a pu pirater notre serveur et obtenir le rapport de Ducky.
Abby (à Gibbs) : Comment est-ce que tu…?
Gibbs : Règle numéro trente-cinq.
Abby et McGee (à l’unisson) : Toujours observer les observateurs.
822
Baltimore
36Si tu as l’impression d’être manipulé, c’est probablement le cas.Le secrétaire à la Marine Clayton Jarvis (à DiNozzo) : Règle numéro un concernant la politique à Washington : ne jamais s’impliquer personnellement.
DiNozzo : J’ai moi aussi quelques règles, Monsieur.
Jarvis : Lesquelles ?
DiNozzo : Règle numéro trois : ne jamais croire ce qu’on vous dit.
Jarvis : Qu’insinuez-vous ?
DiNozzo : Règle numéro cinq : ne pas gâcher son talent.
Jarvis : Autrement dit, je vous fais perdre votre précieux temps.
DiNozzo : Et bien sûr ma préférée. La règle numéro trente-six : si tu as l’impression d’être manipulé, c’est probablement le cas.
901
La croisée des destins

38Ton affaire, ton enquête.DiNozzo (à Gibbs en parlant d’un suspect) : Ne crois pas un mot de ce qu’il dit. On a le mobile. On a l’opportunité.
Gibbs : Huh, huh.
DiNozzo : Je sais. Pourquoi est-il revenu ?
Gibbs : C’est une bonne question, Patron.
DiNozzo : Patron ?
Gibbs : C’était ton affaire, non ?
DiNozzo : Ouais. (Gibbs lui tend le dossier) Tu ne retournes pas au Mexique, hein ?
Gibbs : Ton affaire, ton enquête.
DiNozzo : Vraiment ?
Gibbs : Ouais. Je crois que c’est même une règle.
616
La règle 38
39Les coïncidences n'existent pas. (Mais la malchance, si.)Abby (à Gibbs) : D’accord. Donc, tu crois que notre jambe et ce marine décédé il y a deux ans sont liés ?
Gibbs : Je ne crois pas aux coïncidences.
112
La mante religieuse
Gibbs (à son équipe) : Vous voulez me faire croire qu’un marine a volé une voiture avec une tête dans le coffre et qu’il ne le savait pas ?
Ziva : Qui se sent morveux se douche.
McGee : Se mouche.
Ziva : Merci.
Gibbs : DiNozzo.
DiNozzo : Je suis d’accord avec toi, Patron. Notre voleur en sait plus que ce qu’il nous a dit. On ne croit pas aux coïncidences ici, Ziva.
Gibbs : En revanche, on croit à la malchance.
315
Puzzles
39ALe hasard n’existe pas.DiNozzo (à Ajay Khan, un suspect) : Ce serait une sacrée coïncidence si tu te retrouvais dans le même camp. Voire dans la même cellule.
Ziva : Le monde est petit.
DiNozzo : Règle 39A. Le hasard n’existe pas.
1014
De la vieille école
40Si tu penses qu'on cherche à te coincer, c'est le cas.Abby (à Gibbs) : J’ai relié la balle extraite de la tête de Pedro Hernandez à ton fusil de sniper. Tu l’as tué. De sang-froid. Je sais ce qu’il a fait, Gibbs. Il a tué ta femme et ta fille. Mais Gibbs…
Gibbs : Je sais.
Abby : Gibbs ne fait pas ces choses-là. Ou peut-être que si ? Je ne sais plus. Je ne sais plus rien. La seule chose que je sais, c’est que je n’ai pas découvert tout ça par accident.
Gibbs : Règle quarante.
Abby : Si tu penses qu'on cherche à te coincer, c'est le cas.
722
Une vieille histoire
Abby (à Ziva et DiNozzo) : Vous allez au Mexique ? C’est quoi le plan ?
DiNozzo : Qu’est-ce que tu sais, Abs ?
Abby : Gibbs a parlé de la règle quarante.
DiNozzo : Si tu penses qu’on cherche à te coincer, c’est le cas ?
Ziva : Je n’ai jamais entendu parler des règles situées dans les numéros quarante.
DiNozzo : Elles ne sont pas très souvent utilisées.
Abby : Et c’est mieux ainsi.
Ziva : Combien de fois j’ai dit à Gibbs de les écrire quelque part.
DiNozzo : Tu n’as pas besoin de les écrire, elles sont utilisées au quotidien. Mais celles dans les quarante…
Abby: Celles-là. Celles-là ne sont utilisées qu’en cas d’urgence.
DiNozzo : Si elles entrent en jeu, c’est que quelque chose d’épouvantable va arriver.
Ziva (en parlant de Gibbs) : On doit aller le récupérer.
724
Règle 51

42Ne jamais accepter d'excuses de quelqu'un qui vous a frappé en traitre.Gibbs (au Docteur Samantha Ryan) : C’est votre excuse pour Baxter?
Dr Ryan : J’ai un travail à accomplir. Le NCIS enquêtait dans une zone sensible à un moment critique. On a des protocoles mis en place pour protéger nos missions. Ça fait partie du règlement.
Gibbs : J’ai moi aussi quelques règles. Règle numéro quarante-deux : ne jamais accepter d'excuses de quelqu'un qui vous a frappé en traitre.
Dr Ryan : Je ne me suis pas excusée.
916
Guerre psy
44Avant toute chose, cacher les femmes et les enfants.
Shannon Gibbs (à Gibbs) : Numéro quarante-quatre. Avant toute chose, cacher les femmes et les enfants. Qu’est-ce que c’est ?
Gibbs : Ton idée.
Shannon : Tu les as vraiment écrites ? Pourquoi tu n’as pas commencé par la numéro un ?
Gibbs : Je ne peux vraiment rien faire de bien ?
Shannon : Si, ça doit t’arriver quelques fois.
724
Règle 51
45On doit réparer ses erreurs.Gibbs (à Ziva et DiNozzo) : Si vous êtes retenus par les douanes, donnez-leur mon nom.
DiNozzo : Tu seras où?
Gibbs : Je dois nettoyer le bordel que j’ai laissé.
DiNozzo (murmurant à Ziva) : C’est la quarante-cinq... En gros.
724
Règle 51
Agent Joanna Teague (à DiNozzo) : La règle quarante-cinq, c’est quoi ?
DiNozzo : On doit réparer ses erreurs.
Teague : Ce ne sont pas que les vôtres, Tony.
1301
D’entre les morts
51Parfois, tu as tort.724
Règle 51
62Toujours laisser de la place aux gens qui sortent d’un ascenseur.Abby (alors que Gibbs sort de l’ascenseur et qu’il est aveuglé par un flash) : Oh, désolée, Gibbs. En tout cas, le flash marche. Je sais que la règle 62 est de toujours laisser de la place aux gens qui sortent d’un ascenseur mais c’est très important. Je ne veux pas perdre de temps.1113
Le transporteur
69Ne jamais faire confiance à une femme qui ne fait pas confiance à son homme.Fornell (en parlant de son ex-femme Diane) : Elle est peut-être le diable incarné mais elle est aussi la mère de mon enfant. Il est impossible que Diane soit mêlée à ça.
Gibbs : Règle soixante-neuf. Ne jamais faire confiance à une femme qui ne fait pas confiance à son homme.
907
Trio infernal
La taciteIl faut ce qu’il faut pour la famille.Franks (à Gibbs) : Tu t’es attiré un tas de problèmes à contrarier la mauvaise famille. Il y a des gros bras qui te cherchent là-bas et ici aussi. Ça la démange la douce Paloma et elle est en mode vengeance. J’allais pas rater ça.
Gibbs : C’est dangereux.
Franks : Il faut ce qu’il faut pour la famille.
Gibbs : C’est quelle règle, celle-là ?
Franks : La tacite.
801
L’araignée et la mouche
Jackson Gibbs (à Gibbs) : J’apprécie que tu sois resté pour m’aider.
Gibbs : Pas de problème. Je pensais qu’on pourrait réparer deux ou trois choses.
Jackson : Tu es sûr que tu as le temps ?
Gibbs : Il faut ce qu’il faut pour la famille.
Jackson : Il n’y a rien de plus vrai.
801
L’araignée et la mouche
Sans n°N’exploite pas le système quand tu peux exploiter les hommes.Kate (à Gibbs) : Tu savais que le lieutenant Roberts ne nous donnerait pas accès à la base de données ADN de l’armée.
Gibbs : Vraiment?
Kate : Oui. Alors c’est quoi le but de tout ça ?
Gibbs : Kate, je viens d’une longue lignée de marchands de chevaux. La première règle est de repérer le meilleur cheval de l’écurie et de marchander jusqu’à ce que la transaction vole en éclats.
DiNozzo : Comme ça, quand tu veux le deuxième meilleur cheval, tu l’as pour pas grand-chose.
Kate : Le mandat.
Gibbs : On n’avait pas de cause probable mais le lieutenant est un homme qui aime faire plaisir. N’exploite pas le système quand tu peux exploiter les hommes.
Kate : Aucun de tes ancêtres marchands de chevaux n’a fini pendu ?
Gibbs : Si. Quelques-uns.
102
Le dernier saut
Sans n°Le secret d’un bon bluff est de ne pas bluffer.Agent Kent Fuller (à Gibbs) : Votre bluff a marché. Trujillo veut parler. Il a vraiment cru que vous alliez l’envoyer à Gitmo.
Gibbs : Le secret d’un bon bluff, Agent Fuller, c’est de ne pas bluffer.
103
Réaction en chaîne
Sans n°Il faut faire ce qu’il faut pour que le travail soit fait.
Directeur adjoint Roper (à Gibbs) : Vous accusez l’Agence d’espionner une base navale américaine.
Gibbs : Vous avez une autre explication?
Roper : Il ne s’est rien passé, Agent Gibbs.
Gibbs : J’ai un lieutenant-commandant mort, du matériel classé secret défense qui manque et un coup de fil qui a été passé depuis ce bâtiment juste après le meurtre.
Roper : Je ne nie pas que nous n’en avons pas la capacité. Mais vous savez aussi bien que moi que ce serait une violation du mandat de la CIA d’opérer dans le pays.
Gibbs : C’est vrai. Vous ne faites jamais rien d’illégal. On a le même oncle qui paie nos salaires. On fait ce qu’il faut pour que le boulot soit fait.
111
L’œil de l’espion
Sans n°Parfois, ce n’est pas ce qu’ils disent. C‘est ce qu’ils ne disent pas.Gibbs (à Kate, en parlant d’une suspecte) : Surveille son langage corporel.
Kate : Qu’est-ce qu’on cherche, une sorte de confession ?
Gibbs : Parfois, ce n’est pas ce qu’ils disent. C‘est ce qu’ils ne disent pas.
112
La mante religieuse
Sans n°Ne pas passer de marché.Kate (à Gibbs) : On a fait du bon travail aujourd’hui, Gibbs.
Gibbs : Vraiment, Agent spécial Todd ? Grayson n’est pas assez intelligent pour avoir agi seul. On doit encore trouver qui l’a engagé.
DiNozzo : Ce n’est pas Grayson qui nous le dira.
Kate : Pourquoi ? Proposez-lui un marché et il crachera le nom.
Gibbs : Je ne passe pas de marché.
Kate : Il ne passe pas de marché ?
DiNozzo : Pas quand Grayson ignore qui l’a engagé.
201
La rançon
Sans n°Les membres d’une même équipe ne se cachent rien.Gibbs (à Ducky) : Ce n’est pas le premier trident que tu vois taillé dans le cou d’une victime, n’est-ce pas ?
Ducky : Non. Je n’aurais pas dû te le cacher mais je n’étais pas sûr que c’était le même avant d’avoir fait l’autopsie.
Gibbs : Tu n’en étais pas sûr quand tu as vu ce trident sur son cou sur le lieu du crime ?
Ducky : Contrairement à toi, Agent Gibbs, je préfère me fier à des certitudes scientifiques plutôt qu’à mon instinct.
Gibbs : On est une équipe, Ducky. Et les équipiers ne se cachent rien.
Ducky : Oui, tu as raison. Ce n’était pas professionnel.
204
Jane Doe

Sans n°Mettre en prison les gens qui font obstruction aux enquêtes.Monroe Cooper (à Gibbs) : J’ai une politique, Agent Gibbs. Vous partagez vos informations avec moi et je partage les miennes avec vous. On conclut ce marché ?
Gibbs : Ça va à l’encontre de ma politique, Cooper.
Cooper : Qui est ?
Gibbs : De mettre en prison les gens qui font obstruction à mes enquêtes.
211
En eaux troubles
Sans n°Toujours s’attendre à l’inattendu.Abby (à Gibbs) : Qui a dit qu’il faut toujours s’attendre à l’inattendu ?
Gibbs : Moi.
Abby : Et bien, tu as encore raison.
212
Alter ego
Sans n°Parfois un agent doit se fier à son instinct.McGee (à Gibbs) : Vous voulez la vérité, Patron ?
Gibbs : Ce serait bien.
McGee : Il y a une chose que vous m’avez apprise. C’est que parfois un agent doit se fier à son instinct.
Gibbs : D’accord. Que comptes-tu faire maintenant ?
214
Le témoin
Sans n°On ne mange pas en salle d’autopsie.
McGee (à DiNozzo) : Je peux avoir deux minutes pour manger ?
DiNozzo : Tu m’as pris quelque chose ?
McGee : Non, je n’avais pas assez d’argent.
DiNozzo : Alors non, tu n’as pas le temps. Et on ne mange pas dans la voiture.
McGee : Quoi ?
DiNozzo : C’est Gibbs qui le dit, pas moi. (McGee jette son sandwich) Réflexion faite, je crois que la règle est qu’on ne mange pas en salle d’autopsie. Dans la voiture, c’est bon.
218
Beauté volée
Sans n°Il faut savoir anticiper. Penser toujours avec une longueur d’avance.
Gibbs (en parlant d’un suspect) : On aurait dû l’arrêter il y a trois heures.
McGee : Je suis désolé. Je tombe que sur des impasses.
Gibbs : Apprends à anticiper, McGee.
McGee : Anticiper?
Gibbs : Pense toujours avec une longueur d’avance. Tu ne devrais même pas perdre du temps à décider de la marche à suivre.
McGee : Anticiper.
218
Beauté volée
Sans n°Mes hommes ne me court-circuitent pas.Ziva (à Gibbs) : Vous avez raccroché au nez de la directrice Shepard. Dans mon pays, l’officier responsable est toujours traité avec…
Gibbs : Dans mon pays, dans mon équipe, dans mes enquêtes, mes hommes ne court-circuitent pas leur officier supérieur.
Ziva : Qui est ?
Gibbs : Moi. Est-ce clair, Officier David ?
Ziva : Comme du cristal, Agent Gibbs.
305
Mr et Mrs Smith
Sans n°Ne jamais laisser tomber ses hommes.Gibbs (à la Directrice Shepard) : Le bureau du procureur a inculpé McGee d’homicide par négligence. La police est en train de le placer en détention. Tu sais pourquoi ?
Directrice Shepard : Parce qu’il a admis avoir commis une erreur tragique.
Gibbs : Non. Parce que tu sais comment cirer les pompes mais vraiment pas comment protéger tes hommes.
Directrice Shepard : Et tu penses protéger ce garçon en ignorant les faits ?
Gibbs : Ce n’est pas un garçon. C’est un agent spécial du NCIS. C’est un de mes hommes. Je ne laisse pas tomber mes hommes. C’est un truc de Marine.
310
Le troisième homme
Sans n°Un bon enquêteur ne reste pas planté à attendre.Gibbs (en parlant du sergent Porter) : Qui le surveille ?
McGee : Euh, Tony et Ziva. J’allais juste changer de chemise.
Gibbs : Sûrement pas. Tu vas suivre les autres pistes.
McGee : On a trouvé le sergent Porter avec l’arme du crime. Quelles autres pistes?
Gibbs : Un bon enquêteur ne reste pas planté à attendre. Tu passes en revue tous les angles et toutes les pistes. Assume que tout ce qu’on t’a dit est un mensonge jusqu’à ce tout soit vérifié.
McGee : Compris.
Gibbs : Il n’y a qu’un moment où tu pourras arrêter, McGee.
McGee : Quand vous me le direz.
Gibbs : Quand tu seras satisfait ! Quand tu seras satisfait !
McGee : D’accord.
314
Agent dormant
Sans n°Tout suicide est considéré comme un meurtre jusqu'à preuve du contraire.
Ducky (à Gibbs) : Notre lieutenant n’a reçu qu’une seule balle, Jethro. Elle l’a atteinte à la tempe droite.
Gibbs : Elle est ressortie.
Ducky : Oui.
Gibbs : Il y a un impact ici. Elle est toujours dans le livre, Duck.
Ducky : Cela fait malheureusement un lecteur de moins dans le monde.
Jimmy Palmer : Qui s’est suicidée. A moins qu’elle ne se soit tuée en nettoyant son arme trop près de la tête.
Gibbs : DiNozzo.
DiNozzo : Au NCIS, on considère tout suicide comme un homicide jusqu’à preuve du contraire, Palmer.
Palmer : Compris.
320
La taupe
Sans n°Certaines personnes ont besoin de haïr quelqu’un.Gibbs (à la Directrice Shepard qui compte bien arrêter La Grenouille dans le futur) : Tu es sûre de le vouloir ?
Directrice Shepard : Bien sûr que je le veux.
Gibbs : Certaines personnes ont besoin de haïr quelqu’un.
Directrice Shepard : Pas moi.
Gibbs : Alors tu aurais dû laisser Ziva tirer.
414
La Grenouille
Sans n°Ne jamais laisser de détails à régler.Franks (à Gibbs, en parlant de la Directrice Shepard) : Elle m’a appelé il y a deux jours. Elle m’a dit qu’elle avait besoin de l’aide de quelqu’un extérieur à l’agence.
Gibbs : Une autre de ses opérations.
Franks : Une des vôtres. En Europe.
Gibbs : J’ai passé beaucoup de temps en Europe, Mike.
Franks : Elle n’a pas été plus précise. Qu’est-ce que je t’ai dit au sujet de laisser des détails à régler.
Gibbs: De n’en laisser aucun. C’est le cas.
Franks : Alors, vous avez dû vous planter quelque part.
518
Le jugement dernier
Sans n°Pour trouver une piste, il faut la suivre. Franks (à Gibbs en parlant d’un suspect) : Laisse-moi parler à ce gamin. Je vais l’obliger à nous raconter tout ce qui se passe.
Gibbs : C’est impossible, Mike, je l’ai laissé partir.
Franks : Tu quoi ?
Gibbs : Si tu veux trouver une piste, tu la suis. C’est toi qui m’as appris ça.
615
Force de dissuasion
Sans n°Ne jamais sous-estimer son adversaire.Alejandro Rivera (à Gibbs) : Quand on a de mauvaises intentions, l’espace aérien de Washington peut devenir vraiment traitre.
Gibbs : Tous ces cadavres. Et c’est Dean qui porte le chapeau. C’est malin.
Rivera : Qu’est-ce que vous imaginiez?
Gibbs: Ne jamais sous-estimer son adversaire.
Rivera : Je devrais écrire ça quelque part.
724
Règle 51
Sans n°Toujours suivre sa piste.
Directeur Léon Vance (à Gibbs) : Sans dire un mot, vous m’avez fait comprendre que vous aviez les mains liées.
Gibbs : Je ne pouvais pas parler. Je savais que cette livraison était un test. Je pensais pouvoir gagner du temps.
Directeur Vance : Vous aviez vraiment confiance dans ce truc de « toujours suivre sa piste », Gibbs.
Gibbs : Tous les jours, Léon.
724
Règle 51

Crédit photos : © CBS